Fei Bai

le blanc qui vole

Une approche de la calligraphie chinoise

À elle seule, l'écriture chinoise imprime à l'ensemble de la langue chinoise la marque de la différence radicale : c'est une écriture non alphabétique, non phonétique. Contrairement aux alphabets latin, grec, cyrillique, arabe ou hébreu, elle n'est pas un code qui note les sons, elle est peinture du sens et des idées. On peut apprendre le sens d'un caractère chinois sans passer par l'intermédiaire de sa prononciation : le sinogramme isolé s'apparente d'une certaine manière au logo, au panneau de signalisation routière ou au chiffre arabe.

oeil du poisson

De ce fait, la Chine, véritable tour de Babel en matière de prononciations et de dialectes, a trouvé dans son écriture un élément d'unité. Des langues aussi différentes que le coréen, le japonais ou le vietnamien ont par ailleurs adopté les signes chinois ; enfin, Leibniz, le philosophe allemand du Siècle des Lumières voyait dans le chinois une possible écriture universelle.

Ainsi, le monde chinois est aujourd'hui la seule grande civilisation dont l'écriture n'ait pas connu ce formidable bond vers l'abstrait que constitue l'apparition de l'alphabet. La langue et l'écriture étant plus que de simples instruments de communication, on comprendra qu'il s'agit là d'un fait majeur dont on n'a, sans doute, pas fini de mesurer toutes les conséquences.

Les sinogrammes sont eux-même un objet de savoir : outre les différentes significations qu'ils peuvent avoir, ils possèdent leur structure, leur rythme, leur histoire.

On ne sait jamais "lire le chinois" : on connaît un certain nombre de sinogrammes... et il est préférable que ce nombre soit le plus élevé possible ! On reste toujours à la merci de "rencontrer un tigre sur son chemin" à savoir un sinogramme inconnu. En revanche, l'écriture chinoise est telle qu'un enfant peut apprendre quelques signes dès l'âge de deux ou trois ans. Le sinogramme est une forme indépendante, invariable. Il doit être centré à l'intérieur d'un espace carré imaginaire, mais non occuper la totalité de cet espace.

Extrait de Méthode d'initiation à la langue et à l'écriture chinoise, par Joel Bellassen

Modalités et inscriptions

pendant un cours

Les cours ont lieu : à Lausanne (VD) tous les mercredi de 18h30 à 20h00 dans la salle de Convergences, rue Etraz 14, 1003 Lausanne.

La participation forfaitaire est fixée à Fr 80.- par mois, payable d'avance ; le matériel peut être acquis sur place (env. Fr 100.-).

Une séance par mois peut être consacrée à l'étude élémentaire du mandarin.

Le cours est ouvert à tous et peut débuter à n'importe quel moment de l'année, il suffit de s'annoncer la semaine précédant le premier cours :

pendant un cours
pendant un stage
pendant un stage